Elever dans le RCS

Devenir et être éleveur signifie assumer un engagement plein de responsabilités, chronophage et requérant beaucoup de travail, pouvoir accepter en toute honnêteté les échecs et les revers, mais pour recevoir en contrepartie beaucoup de joie et de satisfaction renforcées par la gaieté et l'amour rendus en récompense par les retrievers qui nous sont confiés.

Foto Rahel Keller
Foto Trudy Mendelin

Conditions préalables

Avant de pouvoir élever une portée avec une chienne dans le RCS, les critères suivants doivent être remplis. Notez que six mois avant de vouloir réaliser votre installation d’élevage, vous devriez commencer à vous préparer!

Conditions préalables

Le Règlement d’Elevage de la SCS (RESCS) ainsi que le Règlement d’Elevage du RCS établi comme règlement complémentaire d’élevage constituent la base obligatoire pour l’élevage de chiens de race avec des Pedigree de la SCS. Les éleveurs et les propriétaires d’étalons sont tenus de connaître et de se conformer à la RESCS et au Règlement d'Elevage de la RCS!

Responsabilité

Seul l’éleveur est responsable de la sélection des animaux reproducteurs avec lesquels il élève, ainsi que de ses résultats. L'éleveur est responsable des chiots nés dans son élevage et il doit s'occuper de leur placement.

 

Les éleveurs et propriétaires d’étalons s’engagent particulièrement à:

  • Respecter la dignité de l'animal dans ses activités d'élevage et lutter contre l'éxagération extrême de certaines caractéristiques physiques nuisant à la santé, à la qualité de la vie ou à l'espérance de vie du chien et / ou nuisant à son comportement naturel, notamment ses mouvements et sa reproduction naturelle;
  • Ne pas élever avec des chiens qui, en raison d'une tare génétique connue, risquent d'avoir une progéniture atteinte d’une maladie ou d'autres troubles de la santé ou du comportement;
  • Ne pas élever avec des chiens présentant un comportement agressif ou une faiblesse comportementale;
  • Ne pas reproduire avec des chiens qui ont des défauts éliminatoires selon leur standard de race ou les règles de reproduction spécifiques à une race, même s'ils ont été corrigés chirurgicalement.
Exigences

Tous les Retriever à utiliser pour la reproduction doivent être admis à l’élevage par le RCS. La commission d’élevage accorde l’autorisation d’élevage (voir aussi sous "Examens de sélection") pour les chiens inscrits dans le Livre des Origines Suisse (LOS), en vertu de laquelle le propriétaire légitime doit être enregistré et authentifié sur l’original du Pedigree de la SCS.
Devenir et être éleveur signifie assumer un devoir responsable, chronophage et laborieux, pouvoir accepter les erreurs et les revers en toute honnêteté et, malgré tout, éprouver beaucoup de joie et de satisfaction et ressentir l'amour des Retriever qui nous sont confiés.

Nom d’élevage (affixe)

Les nouveaux éleveurs doivent soumettre une demande de protection d'un nom d’Elevage au Schweizerische Kynologische Gesellschaft, Geschäftsstelle, Sagmattstrasse 2, 4710 Balsthal, afin d'obtenir des Pedigree pour leurs futurs chiots. Le nom d’élevage est un nom de chenil protégé au niveau national par la SCS et international par la FCI, par lequel les chiens sont élevés conformément aux règlements SCS / FCI.
La demande de protection d'un affixe doit être faite 5 mois avant la première saillie prévue de la chienne. Le registre international des affixes protégés par la FCI peut être consulté ici.

Installation du chenil (Exigences minimales pour le chenil)
  • Chaque chenil doit avoir un gîte et un parc d’ébats appropriés. Le gîte et le parc doivent être à portée de vue et d’ouïe de la zone de vie de l’éleveur afin que la surveillance des animaux soit garantie.
  • Par mauvais temps, l’hébergement comprendra une couche/caisse de mise-bas et un endroit de repos et de détente. La surface totale au sol doit être d'au moins 12 m2 (pour les Toller d'au moins 10 m2). La couche ou toute autre caisse de mise-bas doit permettre à la mère de s’y tenir debout, libre de ses mouvements. Elle doit pouvoir s'y allonger et les chiots doivent disposer d'un espace de couchage suffisant. La couche doit être sèche, à l'abri des courants d'air et bien isolée du sol. La chienne doit pouvoir s’éloigner des chiots (place de repos dans le local).
  • La taille du local doit être adaptée au nombre de chiots hébergés et à leur âge, et recevoir suffisamment de lumière du jour et d'air frais. Il doit être facilement accessible, facile à nettoyer et chauffable si nécessaire.
  • En cas de mauvaises conditions météorologiques, un abri doit être disponible pour les chiots, qui leur permette de se mouvoir et de jouer.
  • Un espace extérieur d'au moins 50 m2 est requis pour permettre aux chiots de bouger librement (pour Toller d'au moins 40 m2). L’enclos sera constitué en grande partie d'un sol naturel (herbe, gravier, sable, etc.).
  • Il doit avoir soit un accès direct au local, soit une place couverte et abritée dont le sol est isolé de l'humidité et du froid. L’enclos doit avoir des zones ensoleillées et ombragées, être varié et offrir des possibilités de jeux aux chiots.
  • La clôture doit être solide et sûre pour éviter blessures et tentatives de fuite.
Pré-contrôle

Avant qu'un nouvel éleveur ne soit autorisé à faire saillir sa chienne, il doit faire inspecter son chenil par un contrôleur du RCS.
Pour que le pré-contrôle du lieu de reproduction puisse être effectué dans les délais, le responsable de race doit être informé au moins quatre semaines avant la saillie.
Les points suivants sont contrôlés:

  • L’emplacement/environnement;
  • Les installations d'élevage envisagées (la caisse de mise-bas et l’enclos ne doivent pas déjà être en place, mais des plans concrets doivent être établis);
  • L'état de santé des chiens (alimentation, vaccination, vermifuge, relation chien-humain)

Points administratifs

Ci-dessous, nous résumons brièvement les points clés à respecter lors d’un accouplement conformément au Règlement d’Elevage. Ceci dans l’espoir de vous faciliter – de même qu’aux responsables du club - la "bureaucratie" "fastidieuse" mais nécessaire.
Vous possédez déjà un nom d’élevage protégé ou vous en avez déjà fait la demande auprès du Secrétariat du Livre des Origines suisse de la SCS.

Avant la saillie

Veuillez vous assurer que l’étalon et la femelle soient admis à l’élevage et que leurs contrôles oculaires soient valides (pas ultérieurs à 12 mois au moment de l'accouplement) qui confirme que le Retriever ne souffre d'aucune maladie oculaire excluant de l'élevage (évent. voir les restrictions énoncées dans l’admission à l’élevage, ainsi que le règlement d'élevage RCS, art. 3.5.1 et art. 4.3.3). Si vous ne savez pas si un résultat exclut de l’élevage, vous devez d'abord contacter la Commission d’Elevage.
Accouplement avec "restriction" suite au résultat d'un test génétique (voir art. 4.3.6 du Règlement d’Elevage du RCS ).
Contrôlez, si nécessaire, que la pause d’élevage soit observée après une grande portée. C’est au moins 10 mois à partir de la dernière mise-bas, jusqu’à la prochaine date de saillie. Surtout avec la chienne, assurez-vous qu’elle ait une protection vaccinale suffisante, qu’elle soit exempte de parasites (vermifuge) et qu’elle ne soit pas atteinte d'une infection ou d'une inflammation des organes génitaux.
Dans le cas d’une portée "en droit d’élevage", il est essentiel de conclure un contrat de cession de droit d’élevage avant la saillie.
Les accouplements avec des Retriever qui ne possèdent pas de certificat oculaire valide au moment de la saillie ou qui ne se sont pas conformés à la pause d’élevage prescrite ne sont pas autorisés. En cas d'infraction, les propriétaires de la chienne et de l’étalon sont tous les deux responsables.
Le montant de la taxe de saillie est convenu entre l'éleveur et le propriétaire de l’étalon. Il est conseillé de l’indiquer sur l’avis de saillie de la SCS.

Elevage extérieur
Dans des cas justifiés et sur demande écrite de l'éleveur à la Commission d’Elevage, celle-ci peut exceptionnellement autoriser l'élevage d'une unique portée ou à temps partiel dans un chenil extérieur. La demande doit être soumise à la Commission d’Elevage avant la saillie de la chienne. Une exception sera accordée pour une portée maximum dans les deux années civiles. Pour d'autres dispositions, voir l'article 3.4.2 RESCS.

Après la saillie

Il appartient au propriétaire de la chienne d’obtenir les formulaires requis, de les compléter correctement et de les faire signer au propriétaire de l’étalon. En signant l’avis de saillie, le détenteur de l’étalon confirme l'acte de saillie correctement exécuté et qu'il en était un témoin oculaire (article 7 du règlement d'élevage international de la FCI).

  • Dans les 5 jours suivant la saillie, les documents suivants doivent être envoyés au responsable de la race concernée:
    Avis de saillie du RCS (carte blanche)
  • La copie bleue de l’avis de saillie SCS
  • Copies du certificat du contrôle oculaire valide du mâle et de la chienne
  • Pour un étalon domicilié à l’ étranger, copie du Pedigree, et copies des documents requis pour les saillies dans son pays
  • Copie du certificat prcdPRA du partenaire avec le résultat "normal / clear" (pour Labrador, Chesapeake Bay et Duck Tolling Retrievers).
  • Copie du certificat EIC du partenaire avec le résultat "normal / clear" (pour Labrador, Chesapeake Bay et Curly Coated Retrievers)
  • éventuellement contrat de cession du droit d’élevage
  • La procédure pour toute insémination artificielle est basée sur les dispositions de l’article 13 du Règlement international d’élevage de la FCI.

Les étalons à l'étranger doivent être autorisés à l’élevage selon les exigences du Club de race affilié à la FCI dans le pays concerné. Avec l’avis de saillie, des copies des documents appropriés doivent être envoyées au responsable de race du RCS.
Les accouplements avec des mâles vendus à l'étranger du fait qu’ils n'avaient pas été admis à l’élevage (ou retirés ultérieurement) en Suisse par le RCS, ne sont pas autorisés.

Après la naissance

Dans les 5 jours suivant la naissance, l’avis de mise-bas du RCS (carte blanche) doit être envoyé au responsable de race. Si la chienne a fait une fausse-couche ou n'était pas portante, cochez les cases appropriées et envoyez la carte dans le même délai.
Dans les 4 semaines suivant la naissance, envoyez les documents suivants au responsable de race:

  • L’original et la copie bleue de l’avis de mise-bas SCS (commande des pedigree)
  • L’original de l’avis de saillie SCS
  • Le pedigree original de la chienne
  • L’original ou la copie de la carte de membre d'une section SCS
  • L’annonce des nouveaux propriétaires (si déjà connus)
  • Copies de titres étrangers homologués
  • Pour les pères étrangers, copie du pedigree
  • Event. Copie de la cession du droit d’élevage
  • en cas d’élevage à l’extérieur, copie du rapport de contrôle
  • Copie du récépissé du paiement de la facture
Commande de formulaires

Tous les formulaires et règlements SCS (avis de saillie, avis de mise-bas, annonce des nouveaux propriétaires), sont à commander à l’adresse suivante:
Schweizerische Kynologische Gesellschaft

Geschäftsstelle
Sagmattstrasse 2
4710 Balsthal
Tel. 031 306 62 62

Tous les formulaires et documents internes au club (avis de saillie/mise-bas RCS), bulletins de versement et règlements d'élevage peuvent être demandés à votre responsable de race.

Nous espérons vous rendre service avec ces informations. Si vous avez d'autres questions ou si vous avez besoin d'informations supplémentaires, veuillez contacter la personne responsable de votre race (adresses). Elle se fera un plaisir de vous aider.

Nur einen Moment..
× Le site du Retriever Club Suisse n'est pas optimisé pour Internet Explorer.

Pour une lecture agréable et sans limite, merci d'utiliser un autre explorateur (Firefox, GoogleChorme, Safari, MS Edge). Merci beaucoup!